Les News

de Léman Risk & Consulting

 

Lettre d’information – mai 2022

Coûts de la santé –  83.3 mias de francs dépensés en 2020

Les dépenses de santé en 2020 se sont accrues de 1 % par rapport à l’année précédente, ce qui est inférieur à la tendance des cinq dernières années (+2.3 %), selon l’Office fédéral de la statistique (OFS). Le rapport entre dépenses de santé et produit intérieur brut (PIB) à prix courants est également en hausse et s’établit à 11.8 % (11.3 % en 2019). Les coûts liés aux hôpitaux (+0.5 mia de francs) et aux institutions médico-sociales (+0.3 mia de francs) ont été les principaux facteurs contribuant aux dépenses de santé. En revanche, les coûts liés aux cabinets médicaux et centres de soins ambulatoires ont connu une contraction (–0.8 mia de francs). Cela peut s’expliquer, du moins en partie, par les mesures sanitaires liées au COVID-19 mises en place au cours de la première partie de l’année. Une forte augmentation est en outre observée dans les coûts liés à l’Etat comme prestataire de services (+1.2 mia de francs).

Prévoyance professionnelle : rétrospective satisfaisante, situation actuelle difficile, perspectives intactes

Texte de Kaspar Hohler, rédacteur en chef de «Prévoyance Professionnelle Suisse»

En 2021, la rémunération des avoirs de vieillesse des assurés a atteint un plus haut inédit depuis 20 ans. Sur le plan des placements, l’année 2022 s’avère jusqu’à présent difficile mais le rendement cible et le rendement attendu devraient s’équilibrer sur le long terme. C’est ce que montrent les premiers résultats du Risk Check-up 2022 de Complementa.

Les caisses de pensions ont une nouvelle fois dégagé des performances positives durant la deuxième année de la pandémie, avec un rendement moyen de 8.3 % en 2021. Entre 2012 et 2021, le rendement annuel a atteint 5.3 % en moyenne. La nouvelle année a en revanche mal commencé: les marchés financiers ont souffert des événements géopolitiques et de la hausse des taux d’intérêt, qui a particulièrement pesé sur les obligations. Les placements de capitaux des caisses de pensions ont dégagé un rendement de –4.7 % sur les quatre premiers mois de l’année. Le degré de couverture moyen a par conséquent diminué, passant de 115.5 % fin 2021 à 109.2 % fin avril 2022.

Rémunérations juteuses, taux de conversion en baisse

A 3.5 %, le taux servi sur le capital de prévoyance des employés en 2021 a été supérieur à la moyenne. Les rémunérations se sont toutefois situées dans une fourchette très large, entre 1 % et 10 % (taux minimal LPP: 1 %). Des rémunérations moyennes supérieures à 3 % ont été versées pour la dernière fois en 2003 et au cours des années précédentes. Le taux de conversion a en revanche atteint un nouveau plus bas à 5.4 %. Les caisses de pensions prévoient en outre de réduire encore le taux de conversion dans les années à venir: une baisse à 5.2 % d’ici 2027 est en vue. Les caisses ont également procédé à de nouvelles réductions des taux d’intérêt techniques, qui se situent en moyenne à 1.7 % actuellement. Il y a 5 ans, les caisses de pensions basaient encore leurs calculs sur un taux de 2,5 %. Près de deux tiers des caisses utilisent entre-temps des tables de génération.

Baisse des quotes-parts obligataires

Le niveau général des taux d’intérêt s’est nettement amélioré à la faveur de la récente hausse des taux. Les rendements des obligations de la Confédération à 10 ans évoluent de nouveau en terrain positif depuis le début de l’année et pour la première fois depuis environ 3 ans. Après être descendu jusqu’à –1 % en 2019, le rendement à l’échéance s’établit actuellement à près de 1 %. Le niveau des taux d’intérêt demeure malgré tout l’un des grands défis actuels avec l’allongement de l’espérance de vie de la population suisse.

Les caisses de pensions misent sur un mix de placements bien diversifié au niveau international

En raison du bas niveau des taux d’intérêt, les portefeuilles d’obligations ont été fortement réduits ces dix dernières années. Alors que les titres à revenu fixe ou les liquidités représentaient encore la moitié des placements en 2011, leur part a fondu pour atteindre 36.6%% fin 2021. Depuis lors, les capitaux libérés ont été répartis entre les actions, l’immobilier à l’étranger et les placements alternatifs. A 22 %, la quote-part du segment immobilier atteint un plus haut record depuis le début de la mesure. Comme ces dernières années, le 2ème pilier investit un franc sur deux à l’étranger et couvre une grande partie des risques de change qui en découlent.

Perspectives équilibrées

Le rendement cible des caisses de pensions s’établit actuellement à 2.1 %, selon les estimations de Complementa. Le mix de placements actuel devrait permettre de dégager un rendement de 2.3 %, sachant que des fluctuations à court terme peuvent toujours compliquer la situation pour les caisses de prévoyance

Assurances accident : comment se couvrir en tant qu’indépendant ?

Les travailleurs indépendants ne sont pas soumis à la loi sur l’assurance accident (LAA). Dès lors, plusieurs possibilités s’offrent à eux pour couvrir le risque accident, qu’il soit professionnel ou non-professionnel. Les frais de traitement doivent obligatoirement être assurés, soit en complément de la maladie dans la LAMal, soit par une couverture LAA facultative. Les indemnités journalières, la rente d’invalidité et des capitaux décès et invalidité peuvent être assurés à titre privé auprès de caisses maladie ou d’assureurs vie. Suivant sa situation privée (conjoint, enfants, etc.), le travailleur indépendant doit analyser ses besoins et définir la meilleure solution de couverture.

Pour une personne mariée avec des enfants, conclure une assurance LAA facultative est sans doute la bonne recommandation. Le package de la LAA qui prévoit à la fois la couverture des frais de traitement avec hospitalisation en division commune, des indemnités journalières à 80% du salaire, une rente d’invalidité de 80 % ainsi que des rentes de survivants (40 % pour le conjoint, 15 % par enfant) offre une couverture optimale à un coût raisonnable.

Cette assurance doit être est conclue chez le même assureur qui couvre la LAA pour le personnel et une couverture complémentaire peut être ajoutée afin de couvrir le salaire dépassant CHF 148’200, l’hospitalisation en division semi-privée ou privée, des capitaux décès et/ou invalidité ainsi que la couverture de la réduction des prestations de l’assureur LAA (acte téméraire et faute grave).

Engagé

A vos côtés, au service de votre talent. Le succès ne tombe pas du ciel, vous le savez bien en tant qu’entrepreneur ou dirigeant. Les risques font partie intégrantes du développement et de la gestion d’une entreprise. Nous nous engageons à vos côtés pour les gérer activement. Et derrière chaque risque se cache une opportunité, nous vous aiderons à les saisir…

Fiable

Une relation de confiance se construit sur la durée. Vous devez pouvoir compter sur un partenaire professionnel et fiable, qui vous propose différentes options et vous recommande des solutions. Nous mettons notre expertise dans la gestion des risques au service du développement de vos affaires et de vos projets. Vous avez d’autres priorités que de gérer vos contrats d’assurance et de prévoyance, confiez-nous cette tâche. Nous disons ce que nous faisons, et nous faisons ce que nous disons.

Transparent

De la transparence naît la confiance. Le monde des assurances et de la prévoyance semble souvent nébuleux, voire opaque. Notre mission est de le rendre transparent, pour que vous connaissiez le but de chaque franc investi dans vos couvertures. Afin d’éviter tout conflit d’intérêt, nous vous déclarons la source de nos revenus de manière transparente. Car nous visons une relation de confiance sur le long-terme, un vrai partenariat où nous serons deux gagnants.

Vous avez des quetions?

N’hésitez pas à nous contacter !

Léman Risk & Consulting S.A.
Ch. du Closalet 4
1023 Crissier

lemrisco (at) lemrisco.ch

Uniquement sur rendez-vous

FINMA: Registre n° 36'755

English EN French FR
Share This

Partager cet article

Partager cet article avec vos amis et vos connaissances!